Recherche sur le blog:
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Filter by Categories
Actualité RH
Ça nous a plu
Cooptation
En avant
Non classé
Notre actualité
Parcours de Coopteurs
Parole de coopteurs
Parole de recruteur
Parole de RH
Press
Presse

Le blog Keycoopt

Besoin d’infos sur le recrutement par la cooptation et les ressources humaines ?

Crowdsourcing: l’avenir du recrutement ?

Par Benjamin Van Hyfte • Le 04.05.2016 • Catégorie : Actualité RH

crowdsourcingCes dernières années, de nombreux recruteurs ont opté pour le crowdsourcing, à la fois pour faciliter leur recherche sur les profils pénuriques, et pour se constituer un vivier de bons candidats. Mais qu’est-ce que le crowdsourcing ?

Pour simplifier, le crowdsourcing consiste à solliciter un large groupe de personnes (le plus souvent en ligne) pour une mission qui d’habitude est confiée à des salariés ou des experts métier. Dans le cas d’un recrutement par crowdsourcing, le recruteur se connecte à des centaines ou des milliers de personnes qui l’aideront à trouver le meilleur candidat, ce qui lui évite de passer par un chasseur de tête.

Mais dans le cas précis du recrutement, le crowdsourcing est-il pertinent, ou faut-il préférer l’expertise d’un sourceur ? Cet article propose un tour d’horizon des avantages et inconvénients du crowdsourcing, du point de vue du recrutement.

 

Une solution moins chère

Premier bénéfice évident du crowdsourcing : le système est gratuit ! Ou, du moins, seule la personne qui aura permis le recrutement sera récompensée. Les économies faites grâce à un système de crowdsourcing peuvent donc être considérables…

Et ce n’est pas à prendre à la légère, dans le contexte économique actuel ! L’étude Global Recruiting Trend de LinkedIn en 2016 nous révèle en effet que les recruteurs prévoient une hausse de 62% de leur volume de recrutement pour l’année à venir. En comparaison, leur budget de recrutement ne sera augmenté que d’environ 44%*. Ainsi, beaucoup de RH vont se tourner vers des solutions innovantes et économiques pour leurs recrutements futurs.

 

Talents actifs, talents passifs

Une étude menée par Jobvite en 2014 au niveau mondial nous révèle que quatre demandeurs d’emploi sur dix ont trouvé leur « meilleur job » par leur réseau personnel**. La plupart d’entre eux étaient probablement des candidats passifs, mais ouverts aux opportunités. Le crowdsourcing s’avère un outil très efficace pour se connecter à des candidats dits passifs. En effet, quand un talent s’apprête à quitter son entreprise, il va probablement se confier d’abord à ses proches pour trouver de nouvelles opportunités. Ainsi, la meilleure façon de trouver la perle rare est sans doute d’utiliser les possibilités infinies du réseau et des communautés en ligne.

Limites du crowdsourcing

Des voix se sont élevées contre le principe même du crowdsourcing. Certains, notamment, critiquent le fait de passer par des non-professionnels pour des tâches qui nécessitent une expertise. En effet, même si les salariés en poste ont généralement un bon réseau, ils ne sont pas forcément des recruteurs nés. Le problème se pose pour d’autres professions, notamment pour les web designers, qui ont le sentiment de ne pas être reconnus.

Plutôt que d’embaucher un designer professionnel, de plus en plus d’entreprises utilisent des plateformes de crowdsourcing et mettent en concurrence des internautes pour répondre à leurs besoins. Des centaines de designers (pour beaucoup inexpérimentés), se retrouvent en concurrence et travaillent pour fournir au client la meilleure proposition. Au bout du compte, seul le « gagnant » sera récompensé, tandis que les autres n’auront rien, alors qu’ils ont travaillé. Cette notion de travail spéculatif est très bien expliquée dans cette vidéo.

 

Pour un sourcing collaboratif

Le crowdsourcing est un formidable outil de recrutement… Si on l’utilise à bon escient ! Que ce soit par un programme de cooptation interne, ou une plateforme externe, les participants n’ont pas à travailler pour rien.

Pour eux, le crowdsourcing doit rester un jeu. Le coopteur voit une annonce, il pense à un contact qui correspond au profil recherché. Alors, il recommande le profil en quelques clics… Motive sa recommandation. Sa mission s’arrête là… Ensuite, l’intervention d’un recruteur demeure nécessaire pour trier les candidatures reçues et sélectionner les meilleurs profils !

 

* LinkedIn 2016, Global Recruiting Trends

** Jobvite, Job Seeker Nation Study, 2014

Partagez cet article

Déposez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.