Recherche sur le blog:
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Filter by Categories
Actualité RH
Ça nous a plu
Cooptation
En avant
Non classé
Notre actualité
Parcours de Coopteurs
Parole de coopteurs
Parole de recruteur
Parole de RH
Press
Presse

Le blog Keycoopt

Besoin d’infos sur le recrutement par la cooptation et les ressources humaines ?

Demain, tous recruteurs ! Vraiment ?

Par Julie Samper • Le 12.12.2016 • Catégorie : Actualité RH, Cooptation

L’idée d’abandonner le recrutement aux robots, aux algorithmes est une illusion. 

La vraie question serait plutôt de savoir quel recrutement inventer et mettre en place à l’heure du numérique. Les outils d’aujourd’hui ne feront pas de chaque actif un recruteur. Mais ils doivent permettre au plus grand nombre de participer. C’est là qu’est le changement majeur.

 

Nous avons tous déjà lu beaucoup, beaucoup d’articles sur la révolution numérique que nous vivons.

Nous savons que la mise en relation entre individus et la conversation avec le plus grand nombre sont facilitées par les réseaux sociaux. Que le traitement des données (big data) ou le développement de l’analyse prédictive démultiplient les interactions et permettent d’accéder plus vite, tout le temps, aux informations censément les plus pertinentes. Que l’utilisation des algorithmes et des (ro)bots conduisent à une automatisation toujours plus poussée d’un nombre de tâches de plus en plus important.

Conséquence pour le recrutement, puisque c’est notre sujet : il n’a jamais été aussi simple, ou plutôt, nous n’avons jamais disposé d’autant d’outils nous permettant d’automatiser et d’accélérer le sourcing et la qualification des candidatures.

recruteurs

 

Pour autant, vous l’aurez remarqué :
– les professionnels du recrutement n’ont pas disparu,
– les entreprises se reposent encore grandement sur leurs équipes des ressources humaines pour trouver, attirer, qualifier, prendre soin de nouveaux collaborateurs.
– Le recrutement reste toutefois loin d’être une science exacte et les axes d’amélioration existent.

 

 

Un recrutement à inventer

Il serait évidemment stupide d’abandonner le recrutement aux robots, aux algorithmes. La vraie question qui continue de se poser aujourd’hui serait plutôt de savoir quel recrutement inventer et mettre en place à l’heure du numérique.

Un livre, publié en 2012 et qui a fait l’objet d’une réédition-actualisation en 2015, apporte sur ce débat une analyse et des éléments particulièrement constructifs. Si vous ne l’avez pas encore lu, ruez-vous sur « L’âge de la multitude »*, de Nicolas Colin et Henri Verdier (promis, nous n’avons pas d’actions dans leur maison d’édition).

Que dit ce livre ?
– la révolution numérique fait que nous sommes des milliards d’individus instruits et connectés.
– nous sommes donc à l’âge de la multitude et que c’est elle qui détermine les usages.
– Que ceux – individus, organisations, entreprises, etc. – qui tireront leur épingle du jeu et qui conduiront le changement dans ce monde nouveau, sont ceux qui s’allieront à cette multitude.

Convaincre la foule n’est pas simple pour autant. Les solutions nouvelles, les nouveaux outils, changent les habitudes. Ils sont forcément marginaux au départ. Ce n’est que peu à peu qu’ils parviennent à créer de la valeur et faire émerger le changement par l’usage.

 

Des solutions et surtout des valeurs

Attention, préviennent les auteurs, la multitude est sensible. Il faut croire en ses valeurs, les assumer et les porter. La notion de confiance est cruciale. Si l’entreprise dévie, la multitude le sent et s’en détourne immédiatement.

recruteurs

Sensibiliser, recueillir et valoriser la créativité des individus, voilà donc l’enjeu.

C’est ce que nous nous efforçons de faire, chez Keycoopt en bâtissant petit à petit notre communauté de coopteurs autour de valeurs telles que la bienveillance, la reconnaissance des compétences, la valorisation des talents, le réseau.

Nos coopteurs sont-ils tous recruteurs ? Certainement pas dans le sens où on l’entend aujourd’hui. Mais tous participent au recrutement, parce que tous contribuent à faire se rencontrer des individus et des entreprises, des compétences et des projets.
* « L’âge de la multitude – Entreprendre et gouverner après la révolution numérique », Nicolas Colin et Henri Verdier, éditions Armand Colin. Avez-vous lu L’âge de la multitude. Nous sommes à l’âge de la multitude,et c’est elle qui détermine les usages.

par Guillaume Dubrule, Directeur Keycoopt System France

Partagez cet article

Déposez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.