Recherche sur le blog:
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Filter by Categories
Actualité RH
Ça nous a plu
Cooptation
En avant
Les offres de la semaine
Non classé
Notre actualité
Parcours de Coopteurs
Parole de coopteurs
Parole de recruteur
Parole de RH
Presse

Le blog Keycoopt

Besoin d’infos sur le recrutement par la cooptation et les ressources humaines ?

Emploi, recrutement, sourcing et cooptation : les chiffres clés

Par Charlotte Roussel • Le 05.06.2018 • Catégorie : Actualité RH

1. Le marché du recrutement en France

EmploiD’un point de vue général, le marché de l’emploi en France se porte bien en 2018, comme c’était le cas l’année précédente.

Cette année, selon le réseau social professionnel LinkedIn, le palier des 2 millions de recrutements devrait ainsi être franchi. Cela est dû à un taux de croissance au plus haut depuis 10 ans (2,2 % prévus en 2018 selon l’OCDE) et à des investissements privés en progression (+4,4 % en 2017).

A noter qu’en France, s’il n’y a pas de chiffres précis, on estime que seules 30 % des offres d’emploi sont diffusées et accessibles de tous (via des offres d’emploi, journaux, réseaux sociaux, agences d’intérim). Les offres issues de candidatures spontanées, du réseau professionnel ou privé, ou encore de la recommandation représentent 70 % du marché.

Du point de vue des emplois cadre, les embauches progressent également : en 2017, les entreprises françaises du secteur privé ont créé près de 54 000 postes. Cela représente une hausse de 19% par rapport à 2016 [1].

Selon l’enquête annuelle 2018 menée par l’Apec sur le recrutement des cadres [2], cette tendance devrait se poursuivre en 2018, et ce, sur l’ensemble des régions françaises. Selon cette étude, les entreprises prévoient de recruter entre 248 000 et 271 000 cadres, soit une progression entre 3 et 13%. Le contexte se révèle surtout porteur pour les cadres expérimentés, notamment ceux bénéficiant d’une expérience de 1 à 10 ans (près de 60% des recrutements prévus en 2018). Dans le détail, les services restent le principal secteur porteur de l’emploi cadre en 2018 (avec 72% de recrutements prévus). Il se place notamment devant l’informatique (21% des recrutements de cadres prévus).

 

2. Quels sont les moyens de sourcing privilégiés des recruteurs ?

Les entreprises ne se contentent plus d’un seul outil mais veillent à multiplier les moyens de recrutement pour trouver les meilleurs candidats, selon l’étude « Sourcing cadres », menée par l’Apec en 2018. La complémentarité est donc vecteur de résultats pour les entreprises qui souhaitent mettre toutes les chances de leur côté pour dénicher LA bonne personne.

En 2017, 5 canaux différents ont ainsi été sollicités en moyenne. Parmi ceux-ci, 3 se hissent sur le podium :

emploi_recrutement_apec

  1. Ce canal reste le plus employé par les recruteurs et atteint un niveau inédit cette année. 47 % des postes ont été pourvus par ce biais en 2017.
  2. Plus de 6 recruteurs sur 10 examinent les candidatures spontanées quand ils ont un poste à pourvoir. In fine, 7 % des cadres ont été recrutés par ce biais. Cette action est appréciée des recruteurs puisqu’elle témoigne d’une réelle prise d’initiative du candidat, qui n’est pas dans l’« attente » d’une offre d’emploi pour postuler.
  3. 15 % des cadres ont été embauchés par ce biais. Avoir un projet professionnel défini et entretenir sur le long terme son réseau professionnel « en donnant fréquemment de ses nouvelles » est donc essentiel.

 

Le marché de l’emploi cadre est porteur, avec des tensions qui se renforcent. Aussi, davantage d’emplois cadre ont été pourvus cette année par des moyens d’approche directe tels que la cooptation. En 2017, 9% des cadres ont été embauchés par ce biais. Sa force réside donc bien dans sa complémentarité. Ce moyen de sourcing avantageux peut s’ajouter aux autres moyens de recrutement déjà mis en place.

De plus, alors que les réseaux sociaux étaient utilisés par la moitié des recruteurs en 2017, ils n’ont permis de concrétiser que 8% des recrutements in fine. Le réseau (personnel et professionnel) est donc primordial mais encore faut-il l’exploiter à bon escient. La cooptation peut alors se révéler une solution. En effet, en 2017, 37% des candidats recrutés in fine étaient connus de l’entreprise au début du processus de recrutement, ou recommandé par un tiers. [3]

3. Focus sur la cooptation

Qualité des profils, mode de recrutement moins cher, limitation des turnoversles avantages de la cooptation sont variés. C’est pourquoi les recruteurs, conscients du dynamisme du marché du recrutement, et notamment de celui des cadres, sont de plus en plus nombreux à y recourir pour leurs recrutements.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes ! [4] :

  • 42% des entreprises ont eu recours à la cooptation des salariés en 2017 (contre 40% en 2016)
  • En 2017, 9 % des cadres ont été recrutés in fine par le biais de la cooptation
  • 48 % des entreprises ayant utilisé la cooptation des salariés pour recruter un cadre ont embauché une personne connue ou recommandée
  • 64 % des recruteurs estiment que les meilleurs candidats sont ceux issus de la cooptation
  • 23 % de candidatures pertinentes étaient issues de la cooptation en 2018
  • 10,4 recommandations suffisent pour recruter 1 candidat
  • Les entreprises économisent par ce biais 80% de leur temps, rien que pour l’étape de pré-sélection des candidats !!
  • 43 % des candidats recrutés par le biais de la cooptation restent 3 ans en entreprise, contre 14% des candidats issus de jobboards. Cela contribue à faire baisser les taux de turnovers en entreprise.

 

Les moyens de recrutement évoluent depuis quelques années, compte-tenu d’une digitalisation croissante des ressources humaines. Keycoopt l’a bien compris lorsqu’il a créé en 2012 Keycoopt Talent, puis en 2015 le logiciel Keycoopt System. Ils permettent, par le biais de la cooptation, de valoriser son réseau et de recommander des profils de qualité.

 

[1] Source : « Les perspectives de l’emploi cadres », Apec, février 2018

[2] Idem

[3] Source : « Sourcing cadres, édition 2018 » – Apec « Comment les entreprises recrutent leurs cadres »

[4] Sources : idem et « The social referral » de Bill Boorman

 

Partagez cet article

Déposez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez Keycoopt
48 000 cadres sont déjà membres de notre communauté de coopteurs. Et vous ?
Hélène_Sède

[Témoignage] C’est son histoire : Hélène Sède, cooptée et cooptrice

    Depuis 4 mois, Hélène Sède est une cooptrice active sur le site de Keycoopt.com … mais avant cela […]

comment_eviter_quun_candidat_refuse_votre_proposition_dembauche

Recruteurs : comment optimiser vos chances pour qu’un candidat accepte votre proposition d’emploi ? (et ne se désiste pas)

Le marché de l’emploi cadre se porte très bien en 2018 [1]. Les entreprises subissent une véritable Guerre des talents […]

  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. ...
  7. 14
Le Sourcing 2.0
Vous voulez mieux comprendre le recrutement par cooptation de Keycoopt ?
RSS Notre fil d’actualité