Recherche sur le blog:
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Filter by Categories
Actualité RH
Ça nous a plu
Cooptation
En avant
Les offres de la semaine
Non classé
Notre actualité
Parcours de Coopteurs
Parole de coopteurs
Parole de recruteur
Parole de RH
Presse

Le blog Keycoopt

Besoin d’infos sur le recrutement par la cooptation et les ressources humaines ?

Entretien téléphonique : 7 conseils pour se préparer !

Par Benjamin Van Hyfte • Le 31.01.2017 • Catégorie : Ça nous a plu

Comment préparer son entretien téléphoniqueDe plus en plus populaire auprès des recruteurs, moins codifié que l’entretien de recrutement classique, l’entretien téléphonique n’est pas, pour autant, à prendre à la légère. C’est avant tout une étape intermédiaire, qui permet au recruteur de déterminer s’il souhaite poursuivre le processus d’embauche avec le candidat. Il faut donc le préparer avec autant de rigueur qu’un entretien classique !

Bien sûr, les règles sont un peu différentes : l’entretien téléphonique est généralement plus court qu’un entretien physique, et l’absence de contact visuel peut déstabiliser de prime abord. Mais avec une bonne préparation, ces contraintes peuvent se transformer en atouts ! Rebecca Fray, consultante chez Keycoopt, nous donne sept conseils pour réussir son entretien téléphonique.

Comment bien préparer son entretien téléphonique ?

1 – Préparez-vous en amontRebecca Fray - Consultante en recrutement Keycoopt

L’entretien téléphonique étant assez court (une vingtaine de minutes), il faut présenter son parcours de manière synthétique, sans rentrer dans le détail de chaque mission passée. Expliquez en deux phrases l’activité de votre entreprise, et les missions que vous réalisez dans votre poste actuel.

Quand vous vous noyez dans les détails, cela se ressent davantage au téléphone. En listant les points-clés de votre parcours, en préparant vos arguments à l’avance, vous serez d’autant plus efficace au moment de l’entretien.

 

2 – Faites comme si vous étiez en entretien classique

Une formalité, l’entretien téléphonique ? Loin de là ! Gardez en tête que, suite à ce premier contact, le recruteur peut décider de ne pas aller plus loin avec vous. L’idéal est donc se préparer au coup de fil comme à un entretien d’embauche classique. Renseignez-vous au préalable sur le poste et l’entreprise : montrez que vous vous êtes intéressé à eux. Préparez, sur vos notes, quelques éléments factuels, comme vous le feriez à un entretien physique. Attention cependant à ne pas lire vos notes : ça se sent aussi au téléphone !

 

3 – Installez-vous dans un endroit calme

Si l’entretien téléphonique est planifié, assurez-vous de le passer dans une pièce calme, où vous êtes sûr de ne pas être dérangé. Installez-vous de préférence à un bureau, pour pouvoir prendre des notes. Un endroit calme, sans perturbation de l’extérieur, vous permettra d’être concentré au moment de l’entretien. Si le recruteur vous appelle à l’improviste, et que vous n’êtes pas dans de bonnes conditions, n’hésitez pas à convenir d’un autre créneau.

 

4 – Préparez tous vos accessoires

Vous avez l’occasion de réaliser l’entretien dans une pièce familière : profitez-en pour avoir sous la main tous les éléments indispensables : calepin, stylo, pitch de présentation, renseignements sur l’entreprise, etc. Gardez le CV près de vous, si le recruteur souhaite revenir sur une de vos missions. Prenez des notes sur les informations importantes que vous apprendrez durant l’entretien : elles vous seront utiles au moment de l’entretien physique.

 

5 – Cheese !

« Le sourire s’entend au téléphone » ! En l’absence de contact physique, votre voix, et votre sourire vont compter plus que jamais. Un candidat dynamique et chaleureux retiendra davantage l’attention au premier contact.

 

6 – Sachez conclure

Un entretien téléphonique réussi se termine par une proposition d’entretien physique. Commencez par remercier le recruteur pour le temps qu’il vous a consacré, renouvelez votre intérêt pour le poste et pour l’entreprise. Ne raccrochez pas sans avoir évoqué une possible rencontre, et n’hésitez pas à donner vos disponibilités.

De préférence, renseignez-vous au préalable sur leur processus de recrutement. Vous montrerez une nouvelle fois votre intérêt pour l’entreprise, et vous aurez une idée de l’attente avant le prochain entretien.

 

7 – L’entretien téléphonique est dans quelques minutes ? Échauffez-vous !

Le téléphone est un amplificateur de la parole. Vos tics de langage, vos hésitations, vont être exagérés. Mais ça marche dans les deux sens. Si vous avez une voix sûre, claire, et chaleureuse, l’effet sera encore plus efficace que durant un entretien physique. N’hésitez pas à faire des exercices de diction et d’articulation : « je veux et j’exige, d’exquises excuses » !

Partagez cet article

Déposez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez Keycoopt
48 000 cadres sont déjà membres de notre communauté de coopteurs. Et vous ?
Le Sourcing 2.0
Vous voulez mieux comprendre le recrutement par cooptation de Keycoopt ?
RSS Notre fil d’actualité