Recherche sur le blog:
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Filter by Categories
Actualité RH
Ça nous a plu
Cooptation
En avant
Non classé
Notre actualité
Parcours de Coopteurs
Parole de coopteurs
Parole de recruteur
Parole de RH
Press
Presse

Le blog Keycoopt

Besoin d’infos sur le recrutement par la cooptation et les ressources humaines ?

Rebecca, consultante, nous parle du recrutement selon Keycoopt

Par Keycoopt • Le 21.01.2015 • Catégorie : Notre actualité

Mais au fait, un recrutement avec Keycoopt, comment ça se passe ? Nous vous proposons de découvrir ici le travail de nos consultants, véritables pivots en charge de la relation avec nos clients, nos coopteurs et les candidats que ces derniers nous recommandent. Rebecca Fray a rejoint l’équipe il y a un peu plus de 6 mois. Elle nous présente ici sa mission. Rebecca lève le voile sur ce qui se passe en coulisse depuis la mise en ligne d’une annonce au recrutement, en passant par la recommandation.

Keycoopt : « Bonjour Rebecca ! Peux-tu nous dire en quoi consiste ton job de consultante chez Keycoopt ?

Rebecca

Rebecca Fray, consultante Keycoopt.

Rebecca : C’est une évidence, mais il s’agit de recrutement. Mon objectif est d’identifier, au cours d’entretiens téléphoniques, les candidats qui pourront répondre aux attentes d’un recruteur.

La spécificité du consultant chez Keycoopt est d’être l’interface, le facilitateur, entre un coopteur, un candidat et un recruteur.

K. : Un entretien téléphonique dure en moyenne 20 minutes. Est-ce suffisant pour évaluer  le candidat recommandé ?

R. : Attention, nous ne sommes pas un cabinet de recrutement. Notre objectif est de proposer très rapidement une pré-sélection de candidats. Au recruteur ensuite de rencontrer les candidats sélectionnés pour creuser les points d’interrogation et de vigilance que nous aurons éventuellement soulevés.

En 20 minutes, nous validons beaucoup de choses liées au parcours du candidat et aux incontournables du poste. Pour chaque candidat sélectionné, nous appuyons notre décision auprès du recruteur en lui fournissant un compte-rendu écrit de cet entretien.

K. : Tu parlais de ton rôle d’interface. En quoi cela se traduit-il, concrètement, dans ta relation avec les différents acteurs ?

R. : Je suis chaque candidat de A à Z tout au long du process. Cela signifie que je l’informe, à chaque étape, de l’évolution de sa candidature. Cela implique de ma part un suivi de l’entreprise et des échanges avec le recruteur pour savoir où il en est avec ce candidat : l’a-t-il bien rencontré ? A quel moment ? Comment s’est passé l’entretien ? etc.

S’il n’est pas sélectionné, ou que le recruteur ne souhaite pas donner suite, j’explique au candidat les raisons de cette décision. Ce feedback donné au candidat est essentiel. Nous avons d’ailleurs des retours très positifs sur cet aspect.

J’informe également le coopteur de ce qu’il advient de « son » candidat. C’est assez sympa car, au fil du temps et des recommandations, un lien se crée avec certains coopteurs.

L'équipe des consultants Keycoopt au grand complet.

L’équipe des consultants Keycoopt au grand complet.

K. : Quelle est pour toi la principale valeur ajoutée de Keycoopt ?

R. : La réactivité ! La recommandation nous permet de qualifier et de présenter des candidats en moins de 15 jours. Pour le recruteur, c’est un gain de temps considérable.

Et puis, on se rend compte de la force du réseau et de la recommandation. J’ai en tête la demande d’une TPE qui était en recherche d’un chargé d’affaires, expert sur les problématiques de marchés publics. A priori pas simple à trouver. En moins de deux semaines, j’ai pu présenter des candidats grâce à nos coopteurs.

J’insiste enfin sur la relation de confiance qui s’établit dans la durée avec les recruteurs. Encore un exemple. Un coopteur nous avait recommandé un candidat pour un poste. Son profil ne correspondait pas en tous points au besoin du recruteur mais j’ai été frappée par la motivation qu’il affichait. J’en ai parlé à mon client, qui a finalement accepté de le rencontrer. Ce candidat n’a pas été recruté pour le poste, bien sûr, mais l’entreprise lui a proposé une session d’assessment, qu’il a acceptée. Un mois et demi plus tard, il était embauché sur un autre poste. C’est cela aussi, la force de la recommandation combinée à une véritable relation de confiance. »

K. : Merci Rebecca !

Envie d’en savoir plus ? Un commentaire ? Dites-le nous !

Partagez cet article

Déposez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.