Recherche sur le blog:
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Filter by Categories
Actualité RH
Ça nous a plu
Cooptation
En avant
Les offres de la semaine
Non classé
Notre actualité
Parcours de Coopteurs
Parole de coopteurs
Parole de recruteur
Parole de RH
Presse

Le blog Keycoopt

Besoin d’infos sur le recrutement par la cooptation et les ressources humaines ?

La cooptation peut accélérer le Digital RH

Par Nicolas Crestel • Le 24.03.2016 • Catégorie : Actualité RH

C’est devenu un lieu commun. Le digital a tout changé et bouscule nos habitudes, notamment de travail. Deux études publiées récemment se focalisent sur les défis concrets que doivent relever les professionnels des RH. La cooptation fait partie des outils qui permettent d’accompagner ces professionnels dans ce passage au Digital RH.

 

digital RHVous reprendrez bien un petit poncif pour la route ? Nous le lisons à longueur d’articles, de dossiers, en parlons dans nos réunions : le digital est partout, tout le temps. Il a littéralement envahi notre vie quotidienne. Pour mieux vous en rendre compte, amusez-vous par exemple, à l’occasion, à compter le nombre de coups d’œil jetés en une journée à l’écran de votre smartphone.

Connexion, réseau, autonomie, data, recommandation, engagement : le phénomène n’est bien évidemment pas sans conséquence sur la manière dont nous travaillons. Ces évolutions impactent nos organisations. Les professionnels des RH se retrouvent naturellement au cœur de la problématique de conduite de ce changement, et la notion de Digital RH est de plus en plus courante dans les entreprises.

 

 

150 millions d’utilisateurs de solutions RH externes

 

Deux études américaines récentes se penchent sur le sujet et apportent quelques éléments intéressants et concrets. La première, publiée par Josh Bersin pour Deloitte*, plante le décor. Les changements observés avec l’arrivée du digital, couplés à l’arrivée sur le marché du travail d’une main d’œuvre connectée, mobile et exigeante, bousculent radicalement nos modes de management et d’organisation. Accompagnant ces mutations, l’industrie des technologies RH a vu émerger un nombre incroyable de nouveaux outils, dédiés au recrutement, au management de la performance, à la formation, au bien-être des salariés, à la mesure de leur engagement, etc. Au total, le secteur a bénéficié d’investissements en capital à hauteur de 2 milliards de dollars en 2015. A ce jour, plus de 150 millions de salariés dans le monde utilisent des solutions de digital RH basées dans le cloud, précise l’étude, ajoutant que ce chiffre devrait grimper fortement en 2016.

 

Soigner « l’expérience employé »

 

Conséquence, c’est toute la fonction RH qui est en train d’être repensée, indique Josh Bersin. Le point commun de ces nouvelles solutions, souligne-t-il, est leur volonté de soigner « l’expérience employé » dans l’environnement de travail digital. « Elles sont construites pour développer un nouveau mode d’organisation dans des entreprises devant désormais être connectées, agiles, collaboratives, et partager feedback et information. »

 

La fonction RH se diffuse dans toute l’organisation

 

C’est une vraie métamorphose que doivent accomplir les RH, comme l’indique une autre étude**, publiée celle-là par Accenture. Le digital, estiment les auteurs, abat les silos et brouille les frontières, entre RH et business, entre les applications clients et les applications internes, entre les couches hiérarchiques, entre travail et vie personnelle. Avec les outils nouveaux, internes ou en Saas, le management des talents devient l’affaire de tous, au quotidien.

 

Transfert de certains process RH

 

Conséquences pour la fonction RH ? Elle pourrait tout d’abord se réduire, managers et salariés s’appropriant des applications leur permettant de traiter eux-mêmes certains process RH. On pense notamment ici au sourcing de candidats via la cooptation. La fonction RH deviendrait alors plus orientée projet et axée sur l’amélioration de l’efficience organisationnelle, en collaborant plus fortement encore avec les fonctions commerce et IT.

 

Une fonction RH orientée marketing

 

Deuxième conséquence soulignée par Accenture, le digital RH pourrait amener la fonction à agir comme un département marketing, en se concentrant sur l’analyse des données des collaborateurs, sur la création d’opportunités customisées, sur la marque employeur et la formation des salariés aux process RH, ainsi qu’aux outils digitaux orientés « talents ». C’est le cas aujourd’hui dans certaines grandes entreprises, où des groupes « analytics RH » ont été créés.

 

Les RH prescripteurs pour l’IT

 

La troisième conséquence concerne les outils. La frontière entre applications internes et externes se brouille. Les professionnels des systèmes d’information RH ne peuvent plus se cantonner à l’installation d’applications à usage interne. Leur rôle évolue. Ils doivent aujourd’hui évaluer les applications externes et travailler à leur bonne articulation avec les systèmes et données de l’organisation. Ces solutions devenant de plus en plus intuitives et orientées utilisateurs, les professionnels RH pourraient même prendre la place des experts IT pour configurer des packages de solutions software, estime Accenture.

 

Une initiation continue

 

C’est une période excitante qui s’ouvre pour les RH. Le digital RH propose un nouveau modèle de création de valeur. Comme le souligne Jean-Baptiste Audrerie dans un excellent article sur le sujet***, il est par ailleurs une « initiation continue ». Les professionnels des RH ont là une vraie opportunité de replacer la fonction au carrefour de tous les enjeux organisationnels, en s’emparant des techniques et outils disruptifs.

 

L’exemple de la cooptation pour entrer dans la révolution numérique

 

La cooptation constitue à n’en pas douter l’un de ces outils. Développant l’engagement des collaborateurs en les impliquant sur un process RH, le sourcing, grâce à un dispositif ludique et valorisant, elle permet à la fonction RH de créer du lien et d’identifier les éléments forts de son réseau. Avec un tel outil, somme toute assez léger, l’information sur les opportunités se fluidifie, offrant une transparence plus grande et rendant possible la mesure de l’engagement des collaborateurs.

La cooptation n’est pas le seul moyen. Les voies d’entrée dans cette révolution numérique sont multiples. Une chose est sûre, cette révolution est en marche.

 

En savoir plus sur le Digital RH :

* « Predictions for 2016: A Bold New World of Talent, Learning, Leadership, and HR Technology Ahead », Bersin by Deloitte, Josh Bersin, janvier 2016

http://marketing.bersin.com/predictions-for-2016.html

 

** « Trends reshaping the future of HR. Digital radically disrupts HR », Tim Good, Catherine Farley, Himanshu Tambe, Susan Cantrell, Accenture Strategy, 2015.

https://www.accenture.com/us-en/insight-future-of-hr-trends-digital-radically-disrupts-hr.aspx

 

*** Transformation numérique, tout commence par une « Digital workplace »

http://futurstalents.com/transformation-digitale/intelligence-digitale/mutations-du-travail-comment-vie-et-travail-ne-font-plus-qu-un/

Partagez cet article

Déposez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez Keycoopt
48 000 cadres sont déjà membres de notre communauté de coopteurs. Et vous ?
Le Sourcing 2.0
Vous voulez mieux comprendre le recrutement par cooptation de Keycoopt ?
RSS Notre fil d’actualité