Recherche sur le blog:
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Filter by Categories
Actualité RH
Ça nous a plu
Cooptation
En avant
Non classé
Notre actualité
Parcours de Coopteurs
Parole de coopteurs
Parole de recruteur
Parole de RH
Press
Presse

Laurent Brouat, interview : « Transformer le recrutement »

Par Benjamin Van Hyfte • Le 07.03.2016 • Catégorie : Actualité RH

Dans l’univers du recrutement, Laurent Brouat détonne ! Co-fondateur de Link Humans, enseignant, conférencier, Laurent est sur tous les fronts, avec le même mot d’ordre : former le recruteur de demain ! Pour cela, il organise les évènements #Tru. Vous savez, ces drôles de conférences, sans badges, sans speakers, sans slides ? C’est la philosophie de #Tru : des échanges ouverts à tous les passionnés de recrutement et d’innovation !

Pour Keycoopt, Laurent Brouat revient ce mois-ci sur ce que sera le recrutement de demain.

Laurent Brouat

Il y a dix ans, comment trouvait-on la perle rare ? Qu’est-ce qui a changé dans la recherche du meilleur candidat ?

Il y a 10 ans, il existait deux types de recruteur. Celui qui publiait des annonces et sélectionnait les CV, et celui qui chassait des cibles en identifiant par téléphone, ou carnet d’adresse, les meilleurs candidats. Aujourd’hui avec l’arrivée du Web, ces deux mondes se sont rencontrés voire mélangés. Une nouvelle gamme de métiers s’est ouverte : sourceur, talent acquisition… Le sourcing s’est démocratisé : les recruteurs qui faisaient seulement de l’annonce se sont mis à faire de la chasse car l’information est devenue plus accessible.

Le meilleur candidat postule de moins en moins, et il faut aller le chercher. Les entreprises qui reçoivent le plus de candidatures sont aussi celles qui ont les plus grandes équipes de sourceurs (L’Oréal, Google, Amazon…).

De son côté le sourceur doit se démarquer en proposant des candidats qu’on ne trouve pas sur le web. Un bon sourceur doit avoir des qualités spécifiques et je vais mélanger les compétences : curieux, être capable d’aller chercher là où personne ne l’attend, proactif (il n’attend pas), créatif pour aller débusquer les meilleurs, influent car il travaille avec toute l’entreprise (opérationnels, recruteurs, RH…).

Pour moi, nous sommes dans un contexte où l’entreprise doit valoriser le sourcing avec un salaire adéquat, une organisation, des compétences. Pendant longtemps, le sourceur était un chargé de recherche de 20 ans qui aimait utiliser un ordinateur. Le sourcing était vu comme une simple fonction d’entrée. Il est temps que cela change car c’est un élément stratégique !!!

Les attentes des recruteurs ont-elles changé sur le profil des candidats ?

Les attentes des recruteurs n’ont fondamentalement pas changé même si on cherche de plus en plus des candidats qui comprennent le numérique et qui s’adaptent à ce nouveau contexte. Une responsable d’Agence Web me disait l’autre jour que, pour un jeune diplômé en Marketing, ne pas avoir de LinkedIn est quasiment éliminatoire…

Les savoir-être recherchés sont notamment l’agilité, l’adaptation, mais surtout la capacité d’apprentissage. Qui dit nouveaux métiers, dit nouvelles compétences, et nouveaux apprentissages. Le candidat doit savoir chercher l’information, s’auto-former, s’appuyer sur son réseau pour trouver des réponses.

Comment une entreprise peut « attirer » les candidats, avant même la période de recrutement ?

Je pense que pour une entreprise, attirer des candidats à l’heure du web c’est tout simplement communiquer de façon authentique et transparente et surtout s’appuyer sur ses salariés. Cela passe par la formation, l’accompagnement, la sensibilisation aux réseaux sociaux…

Je vais donner un exemple concret. Dans un des articles sur le blog de Link Humans, j’expliquais notre stratégie tout en disant que l’on n’avait que 6 mois de cash si cela ne fonctionnait pas. Laurent Cebarec, qui travaille avec moi, n’était pas d’accord sur le fait de tout dévoiler, considérant que cela nous mettait en danger. Quand il a vu la vague de félicitations et de soutien en retour, il a compris que la transparence et l’authenticité sont de formidables outils. Il faut montrer les coulisses et éviter la communication trop maitrisée ou trop froide !

Quelles sont les priorités dans la formation proposée par #TruAcademy ? En quoi les évènements #Tru sont-ils innovants ?

Nous voulons transformer le recrutement en transformant le recruteur. Le parcours de #TruAcademy a pour but de faire progresser les recruteurs, notamment dans la maîtrise du sourcing, et de toutes les notions web avancées qui permettent d’optimiser le recrutement. Le but est aussi de valoriser le métier de RH et recruteur.

#TruAcademy c’est 1 atelier live hebdomadaire, 111 vidéos et 21 modules et surtout une formation certifiante. Nous évaluons le niveau des participants avec un questionnaire et une étude de cas à l’issue du parcours.

Les évènements #Tru ont réuni plus de 1400 participants dans toute la France en 2015 ! C’est aujourd’hui une communauté qui se réunit pour parler sans langue de bois sur tous les sujets RH et recrutement innovants.  Un évènement #Tru c’est avant tout une expérience où les participants ont tous la parole, nous avons banni les slides, les speakers, les badges et les commerciaux. Il n’y aucun tabou, et c’est aussi ça le succès des #Tru.

Les évènements #Tru sont aussi les seuls évènements RH présents dans toute la France avec 10 villes (Strasbourg, Lille, Nantes, Marseille, Toulouse, Rennes, Nice, Montpellier, Normandie, Lyon) ainsi que #TruParis et #TruSourcing.

En savoir plus sur les évènements #Tru

En savoir plus sur #TruAcademy

Retrouvez Keycoopt et Laurent Brouat à  #TruLille le 24 Mars, et #TruParis le 12 Avril !

Partagez cet article

Déposez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.