Recherche sur le blog:
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Filter by Categories
Actualité RH
Ça nous a plu
Cooptation
En avant
Les offres de la semaine
Non classé
Notre actualité
Parcours de Coopteurs
Parole de coopteurs
Parole de recruteur
Parole de RH
Presse

Le blog Keycoopt

Besoin d’infos sur le recrutement par la cooptation et les ressources humaines ?

Mieux manager grâce aux Fables de La Fontaine !

Par Benjamin Van Hyfte • Le 27.02.2018 • Catégorie : Ça nous a plu

Qui ne connait pas les grands classiques de La Fontaine ? Tout le monde a appris par coeur l’une de ses fables à l’école, que ce soit La Cigale et la Fourmi ou Le Corbeau et le Renard. Mais derrière les textes les plus célèbres se cachent des pépites dont la morale peut s’appliquer, aujourd’hui, dans le monde de l’entreprise. 

Les managers tirent leur inspiration de leaders reconnus et passionnés. Mais pourquoi ne pas remonter dans le temps, et redécouvrir un des auteurs les plus sages de la littérature française ? La Fontaine était un observateur si lucide du comportement humain que la plupart de son oeuvre reste d’actualité, même trois siècles plus tard. Nous avons déniché quelques fables qui, à leur manière, parlent du management avant l’heure !

 

#1 : Motiver vos collaborateurs autour d’un projet commun

 « Le pouvoir des Fables » 

Comment donner du sens à la mission de ses collaborateurs ? Comment fédérer les équipes autour d’un projet motivant et évocateur ? On répète sans cesse aux managers qu’ils ne doivent plus seulement diriger, mais aussi « inspirer ». Mais comment ? La stratégie et les chiffres ont leur importance, mais ne suffisent pas à donner envie aux collaborateurs de se dépasser. Il faut utiliser des arguments rationnels, mais aussi faire appel aux émotions, pour donner du sens. Le storytelling a donc son importance, et certains leaders maîtrisent cet exercice à merveille. Un constat que La Fontaine avait déjà fait en son temps.

La FontaineLa Fable : Le Pouvoir des Fables se passe dans la Grèce Antique. Un orateur, voyant sa patrie menacée, fait un discours au peuple pour le prévenir du danger. Mais le peuple n’écoute pas et préfère se divertir avec les combats d’enfants qui ont lieu autour. Pour obtenir l’attention, l’orateur utilise des mots terribles, mais personne ne semble captivé. L’orateur décide, alors, de commencer son discours par un conte, et obtient, enfin, l’attention de son auditoire. La Fontaine conclut alors que, pour toucher les gens, il faut d’abord avoir recours aux images et aux contes.

Extrait : « Le monde est vieux, dit-on ; je le crois, cependant / Il le faut amuser encore comme un enfant »

 

#2: Garder un cap

« Le meunier, son fils et l’âne » 

La FontaineUn bon manager tient compte des opinions de ses collaborateurs, et reconnaît ses erreurs quand il en commet. Il est capable d’ajuster la stratégie quand un projet ne porte pas ses fruits. Pour autant, il doit savoir garder un cap, et ne pas changer d’avis au moindre obstacle ou à la moindre critique. Pour mener un projet à son terme, il faut savoir faire des choix, et s’y tenir. Garder un cap, donc, et renoncer à vouloir satisfaire tout le monde en même temps. La Fontaine incitait déjà, dans une de ses fables, à ne pas changer d’avis comme de chemise.

La Fable : Dans Le Meunier, son fils et l’âne, La Fontaine relate l’histoire d’un meunier et son fils, se rendant à une foire pour y vendre un de leurs ânes. Sur leurs routes, ils vont être interpellés par plusieurs passants, chacun ayant son avis sur la manière dont l’âne devrait être conduit à la foire. Certains affirment que l’âne ne doit pas être monté, pour éviter qu’il arrive épuisé et piteux à la vente. D’autres, au contraire, pensent qu’il est idiot de marcher aux côtés de son âne alors que l’on pourrait se reposer en montant dessus. Certains pensent que le père devrait monter l’âne, d’autres pensent, au contraire, que ce devrait être le fils. A force d’obéir à mille avis contraires, le meunier finit par dire : « Mais que dorénavant, on me blâme, on me loue ; qu’on dise quelque chose ou qu’on ne dise rien. J’en veux faire à ma tête ». 

Extrait : « Est bien fou du cerveau qui prétend contenter tout le monde »

 

#3 : Passer à l’action

« Conseil tenu par les rats » 

Qui n’a pas connu une réunion qui s’éternise, dans laquelle chacun y va de son avis, mais où, finalement, aucune décision concrète n’est actée à la sortie ? Certains rendez-vous laissent un goût d’inachevé : de vrais problèmes ont été soulevés, des solutions ont été suggérées, mais personne ne s’est « porté volontaire » pour mettre en oeuvre un plan d’action. Dire : « on pourrait faire mieux » ou « il faudrait faire ça » ne suffit pas. Il faut aussi répondre aux questions suivantes : Quelles actions concrètes mettre en place ? Dans quel délai ? Et surtout : qui s’en occupe ? Un projet sur lequel personne n’est responsabilisé a toutes les chances de tomber aux oubliettes.

La FontaineLa Fable : Le « Conseil tenu par les rats », comme son nom l’indique, relate la réunion d’un groupe de rats pour combattre leur ennemi commun : un chat qui a déjà dévoré bon nombre d’entre eux. Chacun a son idée sur la manière d’éviter d’autres victimes. Le doyen finit par proposer d’attacher un grelot au cou du chat. Ainsi, quand ce dernier sera dans les parages, les rats l’entendront arriver et pourront se réfugier dans leur trou. Tout le monde approuve. On se demande alors qui aura la responsabilité d’accrocher le grelot. Mais personne ne se porte volontaire.

Extrait : « J’ai maints chapitres vus, qui pour néant se sont ainsi tenus. […] Ne faut-il que délibérer, la cour en conseillers foisonne ; est-il question d’exécuter, l’on ne rencontre plus personne. »

 

#4 : Savoir s’adapter aux circonstances

« L’âne chargé d’éponge et l’âne chargé de sel »

La FontaineOn le sait : pour survivre, une entreprise doit constamment repenser sa position sur le marché. Les plans stratégiques rigides, sur cinq ou dix ans, ne permettent plus aux grandes structures de rester compétitives. Le marché évolue rapidement, l’uberisation bouscule les modèles d’entreprise traditionnels. Les managers doivent donc faire preuve d’adaptabilité, et trouver des solutions nouvelles quand les problèmes sont inédits. En un mot : s’adapter aux circonstances. Une qualité que louait déjà La Fontaine dans ses fables.

La Fable : Un ânier chemine avec ses deux ânes : l’un transporte des éponges, l’autre transporte du sel. La troupe se trouve soudain face à une rivière, sans aucun pont pour la franchir. L’âne chargé de sel tente la traversée ; le sel se dissout dans l’eau, et l’âne, se trouvant libéré de son fardeau, parvient sans effort à l’autre rive. L’âne chargé d’éponges, le voyant faire, tente à son tour la traversée. Alors, les éponges se chargeant d’eau, l’âne croule sous le poids et s’enfonce dans la rivière. 

Extrait : « Il ne faut point agir chacun de même sorte ; j’en voulais venir à ce point ».

 

Ce n’est qu’une sélection parmi d’autres : nous vous invitons à (re)découvrir d’autres fables de La Fontaine. Loin d’être seulement destinées aux enfants, les morales de chaque fable, simples mais intemporelles, sont autant de conseils judicieux, utiles pour la vie personnelle que professionnelle !

 

Devenez coopteur et recommandez votre réseau pour les meilleures opportunités !

Partagez cet article

Déposez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez Keycoopt
48 000 cadres sont déjà membres de notre communauté de coopteurs. Et vous ?
Hélène_Sède

[Témoignage] C’est son histoire : Hélène Sède, cooptée et cooptrice

    Depuis 4 mois, Hélène Sède est une cooptrice active sur le site de Keycoopt.com … mais avant cela […]

comment_eviter_quun_candidat_refuse_votre_proposition_dembauche

Recruteurs : comment optimiser vos chances pour qu’un candidat accepte votre proposition d’emploi ? (et ne se désiste pas)

Le marché de l’emploi cadre se porte très bien en 2018 [1]. Les entreprises subissent une véritable Guerre des talents […]

  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. ...
  7. 14
Le Sourcing 2.0
Vous voulez mieux comprendre le recrutement par cooptation de Keycoopt ?
RSS Notre fil d’actualité