Recherche sur le blog:
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Filter by Categories
Actualité RH
Ça nous a plu
Cooptation
En avant
Non classé
Notre actualité
Parcours de Coopteurs
Parole de coopteurs
Parole de recruteur
Parole de RH
Press
Presse

Le blog Keycoopt

Besoin d’infos sur le recrutement par la cooptation et les ressources humaines ?

[Parcours de coopteur] Catherine Reffet, fondatrice de Recommandaction

Par Simon Gavelle • Le 23.07.2013 • Catégorie : Parcours de Coopteurs

Catherine Reffet, fondatrice de Recommandaction, nous fait le plaisir d’inaugurer cette série baptisée « Parcours de coopteurs ». Ces portraits réalisés sous forme d’interviews visent à vous présenter celles et ceux qui ont choisi de rejoindre Keycoopt. Dynamique et engagée, Catherine a placé le réseau au coeur de son activité. Elle nous livre son parcours, nous parle ce qui l’a amenée à devenir cooptrice, et partage sa vision de la recommandation.

.

Bonjour Catherine, on vous laisse vous présenter ?

Catherine Reffet, fondatrice de recommandaction. et cooptrice depuis avril 2013.

Catherine Reffet, fondatrice de recommandaction. et cooptrice depuis avril 2013.

Je suis diplômée de l’ESSEC depuis 1987 avec une spécialisation marketing grande consommation. J’ai commencé ma carrière chez Unilever, puis j’ai passé 10 ans à l’étranger, en Italie et aux Pays-Bas où j’ai eu des expériences plus associatives et « para-professionnelles ». J’ai ensuite repris le travail salarié en 2008, chez Adéo. Enfin, j’ai créé ma propre activité en 2009 avec Recommandaction, qui me permet d’être consultante marketing en freelance. Je travaille essentiellement pour des PME et des repreneurs d’entreprises que j’accompagne sur toutes les problématiques marketing, en particulier celles concernant le web.

J’ai souvent remis mes choix en question, pour essayer d’être au plus près de toutes les obligations de la vie de famille. j’ai toujours été investie dans des associations et c’est pour moi une manière de m’épanouir. J’ai beaucoup utilisé le réseau, surtout lorsque j’étais à l’étranger où l’on a parfois de grands moments de solitude et où il faut savoir très vite trouver ses repères. J’ai alors découvert que lorsque l’on est dans les bons réseaux, les choses sont plus faciles à mettre en place. Ces bonnes expériences aux Pays-bas m’ont aidée lorsque je suis rentrée en France, où j’ai cherché à m’implanter dans mon environnement, en contribuant à quelque chose.

.

Networking Women Lille et TEDx, etc… : vous êtes engagée dans des activités de réseau. Pourquoi ?

Catherine est aussi à la tête de l'association Networking Women Lille.

Catherine est aussi à la tête de l’association Networking Women Lille.

À mon retour en France, j’ai rejoint le réseau des diplômés de l’ESSEC qui organisait une fois par mois des conférences avec un intervenant. Ces soirées, très stimulantes sur le plan intellectuel, n’étaient pas faites pour faire du business directement, mais elles m’ont tout de même permis de trouver des contacts et des clients. Ce club était principalement masculin et, en le découvrant, j’ai eu envie de faire quelque chose pour les femmes.

J’ai donc créé en 2009 Networking Women Lille, qui se concentre sur la thématique de l’emploi. Dans NWL, nous avons développé 3 sous-groupes : un sur l’international, le deuxième sur la création d’entreprise et le dernier sur l’emploi. J’ai donc pu amplifier ce que je faisais déjà avant: rendre service et donner des conseils sur le CV, notamment.

Aujourd’hui, je fais partie de l’équipe qui organise le TEDx à Lille. Je participe aussi à Happy Rouge qui est un club pour alumni d’écoles de commerce ; à ce que fait Beez & Co ; aux ateliers de co-réflexion ; je suis marraine chez Areli Emergence, qui aide des jeunes issus de l’immigration et méritants et, évidemment, je suis engagée dans Networking Women Lille.

.

Comment avez-vous connu Keycoopt et était-ce une évidence pour vous de devenir cooptrice ?

C’est dans le cadre d’une rencontre organisée par Happy Rouge que j’ai connu Nicolas (co-fondateur de Keycoopt) qui faisait une intervention pour présenter Keycoopt.

Dans mes activités, j’ai pu trouver des emplois à des personnes, simplement parce qu’elles m’ont décrit ce qu’elles cherchaient et que je les ai mises en relation avec certains de mes contacts travaillant dans le domaine. Cette démarche, je l’ai retrouvée dans Keycoopt, lors de l’intervention de Nicolas. C’est une approche de passion et de désir d’enrichissement personnel et mutuel qui me parlait beaucoup. C’est donc de manière tout à fait naturelle que j’ai accepté de devenir cooptrice Keycoopt, bien que quelque part, je l’étais déjà dans ma vie personnelle.

.

Racontez-nous votre expérience de la recommandation Keycoopt.

Mon expérience avec Keycoopt se résume en 4 mots : je joue le jeu !

Depuis le mois d’avril je découvre Keycoopt au fur et à mesure. La recommandation avec Keycoopt nous implique, ce n’est pas quelque chose que l’on fait de manière anodine et c’est pour cela qu’on ne peut coopter que de manière restreinte. Lorsque je reçois une annonce, il ne me faut pas plus de 5 minutes pour trouver la bonne personne. Je ne m’amuse pas à chercher dans tout mon carnet d’adresse et tout se fait de manière très naturelle.

————————————————-

Merci encore à Catherine pour cet échange.

Vous êtes coopteur et souhaitez partager votre expérience ? Contactez-nous !

Devenir coopteur et découvrir la cooptation

Partagez cet article

Déposez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les commentaires

[Parcours de coopteur] Aurélie Izambert-Duquennoy, Co-fondatrice de Marketin & Business Lille | blog.keycoopt   30 juillet 2013

[…] épisode de notre série "Parcours de coopteur", démarrée le 23 juillet dernier avec Catherine Reffet, fondatrice de Recommandaction. Aujourd’hui, nous vous proposons de faire connaissance avec […]