Recherche sur le blog:
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Filter by Categories
Actualité RH
Ça nous a plu
Cooptation
En avant
Les offres de la semaine
Non classé
Notre actualité
Parcours de Coopteurs
Parole de coopteurs
Parole de recruteur
Parole de RH
Presse
{ "homeurl": "https://www.keycoopt.com/", "resultstype": "vertical", "resultsposition": "hover", "itemscount": 4, "imagewidth": 70, "imageheight": 70, "resultitemheight": "70px", "showauthor": 1, "showdate": 1, "showdescription": 1, "charcount": 3, "noresultstext": "No results!", "didyoumeantext": "Did you mean:", "defaultImage": "http://keycoopt.wpengine.com/wp-content/plugins/ajax-search-lite/img/default.jpg", "highlight": 0, "highlightwholewords": 1, "scrollToResults": 0, "resultareaclickable": 1, "defaultsearchtext": "", "autocomplete": { "enabled" : 1, "lang" : "en" }, "triggerontype": 1, "triggeronclick": 1, "redirectonclick": 0, "trigger_on_facet_change": 0, "settingsimagepos": "right", "hresultanimation": "fx-none", "vresultanimation": "fx-none", "hresulthidedesc": "1", "prescontainerheight": "400px", "pshowsubtitle": "0", "pshowdesc": "1", "closeOnDocClick": 1, "iifNoImage": "description", "iiRows": 2, "iitemsWidth": 200, "iitemsHeight": 200, "iishowOverlay": 1, "iiblurOverlay": 1, "iihideContent": 1, "iianimation": "1", "analytics": 0, "analyticsString": "ajax_search-{asl_term}", "redirectonclick": 0, "redirectClickTo": "results_page", "redirect_on_enter": 0, "redirectEnterTo": "results_page", "overridewpdefault": "0" }

Le blog Keycoopt

La Solution de recrutement par la cooptation

[Parcours de Coopteur] Jean Benedetti, fondateur de Jobbers : développer l’emploi grâce à l’économie collaborative de proximité

Par Keycoopt • Le 19.02.2014 • Catégorie : Parcours de Coopteurs

logo jobbersNouvel épisode de notre rubrique « Parcours de coopteur », dédié à la cooptation . Aujourd’hui, Jean Benedetti nous fait le plaisir et l’honneur de nous parler de Jobbers. Lancée en ce début d’année, l’entreprise renouvelle le concept des conciergeries d’entreprise, en s’appuyant sur l’économie collaborative de proximité.

Fondateur de Jobbers

Jean Benedetti, fondateur de Jobbers

Bonjour Jean, et bienvenue ! Je vous laisse vous présenter ?

Je m’appelle Jean Benedetti, j’ai 42 ans. J’ai travaillé pendant 17 ans en cabinet de conseil, en tant que directeur commercial puis comme partner, à conseiller des grands comptes sur des projets de transformation, des projets IT, de réorganisation.

Il y a trois ans, j’ai créé avec des amis une association d’aide à la recherche d’emploi dans le Val d’Oise. L’objectif était d’accompagner les 18-25 ans des zones difficiles et de leur donner un coup de main pour décrocher un premier emploi, un stage, un CDD ou un CDI.

Comment a fonctionné ce projet ?

Partis de rien, nous avons obtenu des fonds des collectivités, d’un fond de réserve parlementaire et de la Fondation Manpower, trouvé des locaux, embauché un professionnel salarié. Nous avons créé un programme d’accompagnement sur trois mois pour aider ces jeunes à se présenter, à utiliser les outils en ligne, etc. Même si depuis, principalement pour des raisons professionnelles, l’association a été mise en sommeil, nous avons accompagné près de 300 jeunes, par promos de 30, et notre taux de transformation était de 60-70%. Il faut en outre souligner le plaisir que nous avons eu à travailler avec les entreprises, petites ou grandes, sur ce projet. Toutes étaient prêtes à faire un effort pour soutenir l’emploi et l’économie de proximité. Ç’a été un fait déclencheur dans la création de Jobbers.

Le site mis en ligne fin janvier

Quel est le concept de Jobbers ? Parlez-nous un peu de sa création et de son lancement ?

L’idée est de construire des conciergeries d’entreprise, mais sur un mode nouveau, en se servant des mécaniques de consommation collaborative. Développer en somme une économie collaborative de proximité.

Dans ce but, Jobbers connecte des prestataires (particuliers ou artisans locaux qui ont besoin de démarrer dans la vie active ou d’arrondir leurs fins de mois) à des collaborateurs d’entreprises clientes (cadres en demande de service et prêts à consacrer des moyens à cela). La plateforme permet à chaque prestataire de fonctionner en réseau, avec d’autres prestataires complétant son service, et d’adresser ainsi de plus gros marchés. Côté entreprise, l’outil permet de recommander des prestataires, et d’orchestrer ainsi le bouche à oreille de manière digitale.

Avec cette offre de conciergerie d’entreprise collaborative, Jobbers ne fait pas du peer to peer, mais du community to community !

Où en êtes-vous aujourd’hui ?

Le site a été lancé fin janvier. Quatre contrats ont été signés avec des entreprises en Ile-de-France, dont deux du CAC40, qui ont ainsi choisi Jobbers comme la conciergerie d’entreprise de leur structure. Cela représente une population de plus de 4000 cadres.

Nous construisons par ailleurs la communauté de nos prestataires à travers diverses opérations (street marketing, appels aux collectivités, journées portes ouvertes dans les mairies, etc.). On estime que pour une boîte de 500 personnes, 20 jobbers sont nécessaires pour que le système fonctionne. Ça nous permet d’être qualitatif. Nous recevons les prestataires, leur faisons passer un entretien, lançons des contrôles de référence. Nous travaillons aussi avec eux leur profil.

Les prestations concernent les enfants (baby-sitting, périscolaire), la maison (entretien, bricolage, etc.), les voyages, les formalités administratives, l’organisation de sa maison ou de sa vie. Nous avons également des demandes pour des recherches d’appartement. Il n’y a pas vraiment de limites !

Vous êtes coopteur. Qu’est-ce qui vous a plu dans le projet proposé par Keycoopt ?

J’ai un passé de consultant et je me suis beaucoup frotté aux problèmes de recrutement de diplômés, jeunes et moins jeunes. Il fallait avoir les meilleurs. On essayait de privilégier la cooptation. Ça fonctionnait bien mais avec des limites (toujours les mêmes qui cooptent, plutôt jeunes, plus difficile au-delà de 30 ans).

Externaliser la cooptation et adresser un public beaucoup plus large est malin, car on démultiplie les chances de trouver quelqu’un de bien. Et la cooptation est un acte qui fait plaisir à deux personnes : celle qui est cooptée (elle a trouvé un bon job) et celle qui coopte (qui se pose en distributeur d’opportunité, qui a fait le marche pied).

Merci Jean pour cet échange !

Visitez Keycoopt ! le site public et l’espace dédié à nos coopteurs ont été complètement remaniés, pour plus de clarté et de simplicité. N’hésitez pas à nous faire part de vos commentaires par mail (ncrestel@keycoopt.com) ou par téléphone (appel gratuit au 0805 69 69 92).

Vous êtes coopteur et souhaitez parler de votre projet à la communauté Keycoopt ? Contactez-nous (même adresse mail et même numéro que ci-dessus !).

Devenir coopteur et découvrir la cooptation

Partagez cet article

Déposez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez Keycoopt
35 000 cadres sont déjà membres de notre communauté. Et vous ?
Le Sourcing 2.0
Vous voulez mieux comprendre le recrutement Keycoopt ?