Recherche sur le blog:
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Filter by Categories
Actualité RH
Ça nous a plu
Cooptation
En avant
Non classé
Notre actualité
Parcours de Coopteurs
Parole de coopteurs
Parole de recruteur
Parole de RH
Press
Presse

[Parcours de coopteur] Maxime Wagner – Captain Contrat pour innover en matière de conseil juridique

Par Keycoopt • Le 12.01.2015 • Catégorie : Parcours de Coopteurs

Nous démarrons cette nouvelle année avec un nouveau « parcours de coopteur ». Maxime Wagner est le co-fondateur de Captain Contrat. Cette solution entend innover en matière de conseil juridique aux entreprises, en leur offrant un accès simplifié et compétitif à ces prestations. Elle permet aux avocats de se concentrer sur leur coeur de métier, le conseil. Les explications de Maxime.

Keycoopt : Bonjour Maxime. Je te laisse te présenter et nous parler de ton parcours !

Les fondateurs de Captain Contrat. De gauche à droite sur la photo : Pierre Gielin, Philippe Wagner et Maxime Wagner.

Les fondateurs de Captain Contrat. De gauche à droite sur la photo : Pierre Gielin, Philippe Wagner, Maxime Wagner.

Maxime Wagner : Bonjour ! Je m’appelle Maxime, donc. Je suis ingénieur, issu de l’Ecole Centrale de Lille. J’ai complété ma formation à l’ESSEC, avant de travailler en marketing, dans de grandes entreprises comme Coca-Cola, puis Carrefour. Au bout de trois ans, l’envie de créer mon entreprise a été la plus forte et je me suis donc lancé fin 2012 dans l’aventure Captain Contrat avec mon frère, Philippe et Pierre Gielen, le profil technique du trio.

K. : Parle-nous un peu de l’origine du projet.

M.W. : Nous voulions au départ créer une plateforme de contrats en ligne, pour les grandes entreprises. Nous avons rencontré et interrogé une cinquantaine d’avocats, avant de mettre en oeuvre ce premier projet. Nous avons enregistré quelques commandes, mais pas suffisamment pour confirmer le besoin que nous avions supposé. Nous avons donc repris les notes de nos entretiens afin de redéfinir la problématique et de faire pivoter notre projet.

K. : A quelles conclusions êtes-vous arrivés ?

M. W. : Le conseil juridique. C’est là qu’est la valeur ajoutée des avocats. Or, dans la rédaction d’actes, il y a toute une partie, formelle, qui prend énormément de temps et qui peut être automatisée. De l’autre côté, nous avons des entrepreneurs et des créateurs d’entreprises, parfois un peu perdus face aux problématiques juridiques. Ils ont besoin d’un vrai conseil dans ce domaine, mais beaucoup y renoncent, principalement pour des questions de budget. Il existe bien sûr des modèles de documents types, plus ou moins gratuits, que l’on peut trouver sur Internet. Mais ces solutions ne sont pas du tout personnalisées et peuvent faire peser un risque juridique sur la société. Il y avait donc matière à innover.

Le site de Captain Contrat

Le site de Captain Contrat

K. : En quoi consiste votre solution, donc ?

M.W. : Suite à ce constat, nous avons entamé notre pivot, dans cette logique Lean qui est la nôtre. Nous proposons donc toute une liste de documents juridiques allant du pacte d’associés aux conditions générales de vente, en passant par les contrats de prestation de services, les accords de confidentialité ou encore les contrats de travail. Tout ce qui touche, en somme, au droit des sociétés, au droit du travail et au droit commercial. Un client sélectionne un document et répond à un questionnaire. Il est ensuite appelé par l’un de nos avocats partenaires. Ils affinent ensemble le document en fonction des spécificités du cas présenté. Le client obtient donc un document juridique rédigé avec un avocat, pour un tarif inférieur à celui qu’il aurait payé en passant par un cabinet classique.

K. : On voit bien l’avantage pour le client, mais comment vous voient les avocats ?

M. W. : Plutôt bien ! Nous leur rendons tout d’abord un marché qu’ils ont perdu au profit des experts-comptables. De plus, avec notre solution, ils peuvent se concentrer sur le conseil juridique, qui constitue encore une fois leur plus forte valeur ajoutée. Ils ne perdent plus de temps sur la rédaction, très chronophage.

K. : Où en êtes-vous aujourd’hui ?

M. W. : L’équipe compte 8 personnes. Nous sommes hébergés au sein de l’incubateur Telecom Paris Tech. 200 entreprises ont eu recours à notre service, dont la moitié pour leur création. Nous comptons une trentaine d’avocats partenaires. La priorité est maintenant de renforcer le canal web, notre premier canal d’acquisition, et de gagner en notoriété, en affirmant notre présence dans l’écosystème entrepreneurial.

K. : Tu es coopteur Keycoopt. Un petit mot sur notre concept ?

M. W. : C’est Pierre qui m’en a parlé. Le concept m’a tout de suite parlé. Pousser des offres d’emploi à son réseau, c’est quelque chose que je fais naturellement.

Par ailleurs, l’idée est venue avec Captain Contrat de créer une boîte à outils, pour faciliter la vie des entrepreneurs. Keycoopt est dans cet esprit, et pourrait faire partie, pour moi, de cette boîte à outils.

K. : Merci Maxime pour cet échange et bon vent à Captain Contrat !

Vous êtes coopteur et souhaitez parler de votre projet à la communauté Keycoopt ? Contactez-nous par mail (simon@keycoopt.com) ou par téléphone (appel gratuit au 0805 69 69 92).

Partagez cet article

Déposez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.