Recherche sur le blog:
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Filter by Categories
Actualité RH
Ça nous a plu
Cooptation
En avant
Non classé
Notre actualité
Parcours de Coopteurs
Parole de coopteurs
Parole de recruteur
Parole de RH
Press
Presse

Recruteurs : quels canaux pour sourcer les meilleurs talents ?

Par Benjamin Van Hyfte • Le 12.10.2017 • Catégorie : Ça nous a plu, Cooptation, En avant

Recruteurs : sourcer les meilleurs talentsRegionsJob a publié son étude annuelle sur les pratiques des recruteurs, en 2017, pour sourcer les candidats.

L’occasion de mesurer la progression de certains canaux prometteurs, comme les réseaux sociaux professionnels. Et d’observer la popularité croissante de la cooptation, qui s’impose comme un canal de référence.

Le premier enseignement de l’étude est que les recruteurs jouent sur tous les tableaux pour trouver le bon candidat. Les recruteurs déclarent en moyenne utiliser 5 canaux de sourcing différents, contre 4 canaux en 2014. Une manière de multiplier les chances de trouver la perle rare, alors que l’on s’inquiète, partout, de la pénurie des talents. Mais quels canaux sont les plus utilisés ? Et lesquels sont considérés comme les plus efficaces ?

Par quel biais trouver les meilleurs talents ?

Les réseaux sociaux et le mobile

Recruteurs et candidats ne sont pas sur la même longueur d’onde

LinkedIn, Viadeo, et même les réseaux sociaux non-professionnels comme Facebook semblent avoir conquis les entreprises. 75% d’entre elles déclarent les utiliser pour sourcer des candidats. Les CVthèques que constituent peu à peu ces réseaux sont des outils précieux. Elles permettent une recherche rapide et précise de profils qui correspondent au poste à pourvoir. Mais c’est aussi, pour les recruteurs, un moyen de travailler leur image en ligne. Les recruteurs voient, dans les réseaux sociaux, l’opportunité de renforcer leur marque-employeur. Ce souci prend même le pas sur le dialogue avec les candidats que permet à priori Internet. Seuls 32% des recruteurs échangent avec les candidats via des sites professionnels comme LinkedIn. Cette tendance n’est pas nouvelle. Une précédente étude de RegionsJob révélait déjà que, pour les recruteurs, les réseaux sociaux étaient un outil de sourcing. La plupart des entreprises ne voyaient pas la conversation avec les candidats comme une priorité.

De leur côté, les demandeurs d’emploi ont des pratiques très différentes, voire opposées. Ils ne sont ainsi que 34% à utiliser les réseaux sociaux dans le cadre de leur recherche. En revanche, ils sont 61% à consulter les offres d’emploi et à postuler via leur téléphone mobile. Sur ce point, les recruteurs tardent à réagir. L’étude nous apprend que 60% des entreprises qui recrutent régulièrement n’ont pas créé une version mobile de leur site web. Il y a donc un enjeu pour les entreprises qui peinent à trouver les meilleurs talents. Pour sourcer de manière plus efficace, l’idéal est de s’aligner, d’abord, sur les pratiques des candidats.

 

La cooptation utilisée par 71% des recruteurs

Le site d’emploi reste le canal de sourcing le plus populaire. 91% des entreprises passent par les jobboards pour publier leurs annonces. De son côté, la cooptation voit sa popularité grandir ! 71% des recruteurs déclarent ainsi utiliser la cooptation et le réseau pour trouver des candidats. Le résultat est d’autant plus surprenant que, dans l’étude de Regions Job de 2015, les recruteurs n’étaient que 51% à citer la cooptation comme un de leurs canaux de sourcing.

Une progression qui confirme la tendance évoquée dans le rapport annuel de LinkedIn, paru fin 2016, sur les pratiques des recruteurs. Selon ce rapport, la recommandation est désormais le canal préféré des recruteurs. 48% d’entre eux considèrent la cooptation comme le meilleur moyen de sourcer les bons candidats. L’étude de LinkedIn note aussi le développement croissant de la cooptation en interne au sein des entreprises. Un engouement qui s’explique par l’efficacité avérée de la cooptation. Toujours selon LinkedIn, les candidats qui ont été recommandés sont plus rapides à recruter, et restent en moyenne plus longtemps dans l’entreprise.

La cooptation séduit aussi parce qu’elle se base sur un principe de confiance. Le coopteur recommande un candidat parce qu’il est sûr de sa valeur, et qu’il a la conviction que son profil conviendra à l’entreprise. De son côté, le candidat, par son réseau, a déjà une première idée de la culture de l’entreprise et de son fonctionnement. Une connaissance qui réduit les risques de « mauvaise surprise » une fois le candidat intégré dans l’équipe. Ainsi, selon l’APEC, un tiers des cadres recrutés cette année étaient déjà connus de l’entreprise !

 

Voir l’étude Regions Job

 

 

Partagez cet article

Déposez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.