Recherche sur le blog:
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Filter by Categories
Actualité RH
Ça nous a plu
Cooptation
En avant
Non classé
Notre actualité
Parcours de Coopteurs
Parole de coopteurs
Parole de recruteur
Parole de RH
Press
Presse

Le blog Keycoopt

Besoin d’infos sur le recrutement par la cooptation et les ressources humaines ?

[Témoignage] Recruter sans CV, Boulanger Business Services l’a fait !

Par Charlotte Roussel • Le 12.10.2018 • Catégorie : Parole de recruteur

 

recruter_sans_cv_boulanger_business_services_celine_ritel

 

Céline Ritel est Directrice RH & Expérience Collaborateurs chez Boulanger Business Services (Centre de l’expérience client du groupe Boulanger). L’année dernière, elle a lancé une opération massive inédite de recrutement sans CV. Elle nous raconte comment est née et s’est déroulée cette initiative. Et quels ont été les résultats obtenus.

Bonjour Céline, pouvez-vous nous parler plus en détails du contexte de cette initiative de « recrutement sans CV » ?

Bonjour, l’année dernière nous avons lancé pour la première fois le programme « Un CV, une personnalité ». Notre objectif était alors de recruter, pour fin 2017, 150 nouveaux talents pour renforcer nos équipes sur les sites de Lesquin, Tourcoing et Villeneuve d’Ascq. Les fêtes de fin d’année représentent tous les ans une période chargée, nous avons besoin de personnes pour accompagner nos clients dans leurs achats.

Nous recherchions des profils ayant le sens du service, du travail en équipe et faisant preuve d’empathie. Nous étions ouverts à tout type de candidature. Le manque d’expérience dans le milieu de la relation client n’était pas rédhibitoire. Nous proposions aux futurs collaborateurs concernés d’être accompagnés en interne par nos formateurs, spécialisés dans la relation clients à l’oral et à l’écrit. Pour leur donner l’opportunité de grandir dans leur parcours professionnel.

Comment vous est venue cette idée ?

Je travaille pour Boulanger Business Services depuis près de 2 ans maintenant. Lorsque je suis arrivée, je me suis interrogée sur la manière d’optimiser nos méthodes de sourcing pour obtenir davantage de candidatures, et surtout de meilleure qualité. J’ai observé l’équipe recrutement et me suis aperçue qu’ils portaient une attention particulière aux CV. J’avais conscience que le secteur de la relation client n’avait pas le vent en poupe. C’est un métier technique, qui s’apprend dans un délai de 5 à 9 mois, et qui n’est pas facile. De plus, nous ne disposions pas d’un budget conséquent pour trouver ces profils.

Chez Boulanger nous avons la conviction qu’une personnalité ne peut pas se décrire dans un CV, aussi, j’ai voulu imaginer un process de recrutement différent, qui donnerait sa chance à tout le monde. J’ai eu l’idée de lancer un programme de recrutement sans CV, uniquement basé sur la personnalité de nos futurs collaborateurs. Cette expérience avait déjà fait ses preuves au sein du Groupe Boulanger pour une ouverture de magasin.

En somme, nous voulions que le process de recrutement soit « Pro, Simple et Sympa ». Comme les valeurs qui nous animent au quotidien. Comme nous aimons le répéter : « Nous rencontrer c’est vivre avec nous l’aventure humaine de Boulanger ». À terme, l’enjeu était de créer une aventure collective et de générer de l’engagement chez les candidats

Comment avez-vous communiqué sur cet évènement ? Comment s’est-il déroulé ?

Pour communiquer sur cette initiative, nous avons fait appel aux réseaux de nos collaborateurs, sur les réseaux sociaux, mais nous avons aussi misé sur l’affichage ! Nous avons distribué à chacun des affiches, résumant l’événement et son fonctionnement, pour qu’ils puissent la déposer dans le commerce de leur choix, dans leur ville. Nous comptions sur la viralité et le bouche-à-oreille. Mais nous avons également informé la presse.

En ce qui concerne le déroulement du process de recrutement, nous avons misé sur des inscriptions en ligne, directement depuis le site internet de Boulanger Business Services. En un clic, les candidats avaient l’opportunité de décrocher un entretien avec nos recruteurs. Ils recevaient ensuite un récapitulatif par mail avec la date et le lieu de rendez-vous.

Les rencontres se sont déroulées en octobre 2017. Le jour J, nous avons choisi de présenter, pendant une heure, Boulanger Business Services, sans langue de bois. Divers sujets ont été abordés : nos valeurs, notre projet, nos horaires, les salaires proposés, etc. Mais aussi les difficultés du quotidien auxquelles ils seront potentiellement confrontés ! Les candidats présents pouvaient ensuite participer à des jobdatings.

Sur les 300 personnes inscrites, 110 sont venues lors de la première session … nous estimons que c’est un gain de temps comparé à une recherche de CV classique ! Parmi elles, environ 10 à 15 personnes ont quitté la salle, suite à notre présentation parce qu’elles ne se retrouvaient dans le projet que nous proposions. Lors de cette première session, sur ces 110 personnes, 30 ont été recrutées. Pour atteindre l’objectif fixé de 150 personnes, nous avons donc réitéré à 3 reprises cette session de recrutement.

Et concrètement qu’en avez-vous retiré ? Quels ont été les grands enseignements de cet évènement ?

Cette première expérience a été très positive, que ce soit pour nous ou pour les candidats. Nous avons pris le parti d’aller au bout de cette démarche, basée sur l’échange, et de n’accepter aucun CV (par habitude, certains candidats l’avaient quand même apporté). Le parti pris était de ne pas formater nos recruteurs qui ont pu interroger comme ils l’entendaient les candidats (sans questions types).

Nous en avons tiré plusieurs enseignements : tout d’abord du point de vue des candidats, même si certains nous ont avoué être décontenancés par l’absence de CV, nous nous sommes aperçus que cette initiative pouvait avoir une vertu sociale. Et redonner confiance à des personnes qui ne croyaient plus vraiment en leur employabilité.

De plus, du point de vue de Boulanger Business Services, nous avons constaté que cette méthode nous avait permis de prendre de la distance vis-à-vis de nos processus de recrutement. Nous nous sommes par exemple aperçus qu’il y avait des questions que nous ne posions plus en tant que recruteurs. Par exemple demander à un candidat d’expliquer des « passages à vide » dans son CV.

Par ailleurs, compte-tenu de son succès, nous avons décidé de poursuivre cette initiative et de l’améliorer, en orientant par exemple les recruteurs sur les questions « indispensables » à poser aux candidats.

Pour finir, nous nous sommes aperçus qu’une seule chose manquait aux candidats, à savoir le terrain ! Nous aimerions à l’avenir leur proposer de venir en immersion une heure dans nos locaux, en mode « vis ma vie » pour observer comment nous travaillons. Et ainsi les inclure dans la réalité de l’entreprise pour, à terme, créer toujours plus d’engagement.

 

Propos recueillis durant l’intervention de Céline Ritel à l’occasion du petit-déjeuner RH organisé par Keycoopt sur le thème des SoftSkills. Un grand merci à elle !

 

 

Partagez cet article

Déposez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.