Recherche sur le blog:
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Filter by Categories
Actualité RH
Ça nous a plu
Cooptation
En avant
Non classé
Notre actualité
Parcours de Coopteurs
Parole de coopteurs
Parole de recruteur
Parole de RH
Press
Presse

Le blog Keycoopt

Besoin d’infos sur le recrutement par la cooptation et les ressources humaines ?

Recrutement : vers la fin des job boards ?

Par Mathias Dewulf • Le 09.09.2019 • Catégorie : Actualité RH

Un job board est un site internet de recrutement présentant une liste d’offres d’emploi mise à jour en temps quasi-réel.

« Job boards : un candidat recommandé à un recruteur par une source fiable a 20 fois plus de chances d’être retenu qu’un candidat ayant répondu à une annonce ».

Même si elle parait exagérée, cette citation de Lou Adler, fondateur d’Adler Group, reflète l’évolution de ces dernières années dans le monde du recrutement : aujourd’hui, les candidats doivent sortir des canaux habituels pour retenir l’attention des recruteurs. De même, les recruteurs qui attirent les meilleurs talents sont ceux qui vont au-delà de la traditionnelle offre d’emploi sur les job boards.

Un coup d’œil au « Recruiting benchmark report 2019 » de Jobvite permet de mesurer l’écart entre la popularité des job boards, et leur véritable efficacité. En effet, alors qu’en moyenne 49% des candidats postulent via un job board, seuls 19% des candidats recrutés ont été trouvés grâce à ce canal. A l’inverse, le recrutement par cooptation qui est de plus en plus plébiscité par les recruteurs ne représente que 2,63% des candidatures.

A noter que cette étude démontre que l’efficacité d’un job board est alors de 0,39 alors que celui de la cooptation grimpe à 4,66 (efficacité = pourcentage de recrutement sur pourcentage de candidatures).

En résumé, le job board est très prisé par les candidats, mais peu aimé par les recruteurs. Par conséquent, passer par un job board expose le candidat à une grosse concurrence, pour un résultat très incertain.

Bien sûr, il ne s’agit pas, pour les demandeurs d’emploi, de laisser tomber complètement les job boards. Mais il faut, en parallèle,utiliser d’autres canaux de recrutement. Le réflexe le plus courant reste le bouche à oreille. Selon l’étude Talent Trends de LinkedIn, un candidat sur deux commence par solliciter ses proches lorsqu’il est en recherche d’opportunités. Bon réflexe, sachant que la recommandation (dite cooptation) est source de nombreux recrutements !

De même, les recruteurs ne peuvent plus se contenter des annonces en ligne s’ils espèrent trouver la perle rare : le rapport de force a changé. Les recruteurs, à leur tour, doivent se rendre attractifs, et utiliser de nouvelles méthodes pour atteindre aussi bien les talents en recherche que les talents passifs.

Vers une nouvelle ère avec Google for Jobs ?

Google for Jobs est un service lancé en 2017 par Google (le 7 Juin 2019 pour la France), intégré à son fameux moteur de recherche. Il regroupe au sein du moteur de recherche les offres d’emplois que l’on peut retrouver sur les différents job boards qui existent. Le candidat n’a qu’à taper sur Google le poste qu’il recherche, suivi d’« emploi », et voit apparaitre les différentes annonces des différents job boards correspondant à sa recherche.

Bien que certains sites y voient l’occasion de générer davantage d’audience, de nombreux job boards n’apprécient pas l’arrivée de ce nouveau service et y voient une volonté de la part de Google de se substituer à leurs plateformes. En effet, selon eux, Google profite de sa notoriété et de sa position dominante pour attirer les internautes sans avoir à faire de dépenses en marketing.

Aujourd’hui visé par une enquête de l’Union européenne, le service du géant américain ne compte pas s’arrêter là.

Affaire à suivre…

Sources

Schooley, C. (2015). The Forrester Wave: Talent Acquisition Vendors, Q3 2015, Jobvite.
Gager, S. et al (2015). Global Talent Trends Report, LinkedIn.
Lou Adler, “Why Responding to a Job Posting is a Waste of Time”, LinkedIn, 2014.

Partagez cet article

Déposez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.